Sébastien Rutés

Un peu de noir sur la Maison Louis Guilloux … Nous recevrons le Jeudi 23 Janvier à 18h30 Sébastien Rutés avec « Mélancolie des corbeaux » (Actes Noirs, 2011).

Sébastien Rutés le 23 janvier

 

 

 

 

(Photographie : Laura Munoz Hermida)

Universitaire, maître de conférences, spécialiste de littérature mexicaine et latino-américaine, Sébastien Rutés travaille sur les littératures de genres, les questions d’intertextualité et le roman policier hispano-américain en particulier, auquel il a consacré sa thèse de doctorat (Stratégies de l’intertextualité dans l’œuvre policière de Paco Ignacio Taibo II) et de nombreuses publications universitaires. Directeur jusqu’en 2008 de la revue espagnole « Gangsterera« , consacrée au genre, il a collaboré avec divers journaux et revues spécialisées en France, en Espagne, à Cuba et au Mexique. Auteur de nouvelles en espagnol et en français, il a publié deux romans aux éditions l’Atinoir : Le Linceul du vieux monde (2007) et La Loi de l’ouest (2009).
Une version de sa thèse de doctorat a été publiée dans le collection « L’atineur » du même éditeur, sous le titre : Lénine à Disneyland, une étude littéraire sur l’œuvre de Paco Ignacio Taibo II (2010).

couv mélancolie des corbeaux« Mélancolie des corbeaux »

Des lions se sont mystérieusement échappés d’une ménagerie et menacent les autres animaux de semer la terreur dans Paris. Pour déjouer leur menace, le Conseil des animaux décide de faire appel à Karka, le vieux corbeau chargé des missions délicates. Sébastien Rutés compose ici une variation étrange et envoûtante sur le roman d’investigation, à mi-chemin entre la fable animalière et le conte philosophique.

«  Par pudeur, j’essaie de ne pas jouer les vieux de la vieille. Je n’invente rien. Je n’hésite pas à avouer que je ne comprends pas pourquoi les Humains se battent entre eux. En échange de mes conseils, les jeunes Mouettes m’informent. »

Un peu de presse :

http://www.humanite.fr/culture/croa-d%E2%80%99honneur-pour-le-corbeau-de-montsouris-485418

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *